Friday, February 02, 2018

DEAR ME...

Dear  all…
 
Dear everyone…


Dear…


Emails have always seemed to me to be a very informal method of sending mail.  The minuscule ‘Hi’ and the nondescript ‘Hello’ definitely do not suit all situations.  Very occasionally, ‘Good morning/Good afternoon….Mr/Mrs’  turns up; it’s easy enough to similarly respond, if I know of the writer, though not if it is mail from the business.  Business emails are business communications like any that are delivered by postal mail services. They just do not look like it, or, maybe, it’s just they do not look like the business mail I have been used to.

If it’s a formal communication conventions state I should respectfully open with, ‘Dear Sir’, or, ‘Dear Madam’  or, a combined version of both;  I have never considered any particular business entity  dear to me, nor  anyone in it with whom I may have developed a working business relationship.  (Oh dear).  Looking at terms of endearment, I am no further forward in creating alternative salutations for the purpose.

Scottish Pavement Poetry In Edinburgh

I might feel less inhibited if I felt free to open with something nicely terse at times. Huffing and puffing, I might just consider dropping terms of endearment and  begin, “Sir”, or, “Madam”.   It’s the worst I can allow myself to do.   Undoubtedly, this is exactly the reason for beginning a written correspondence in a traditionally, accepted, mannerly, style,  at all times.  The moment your thoughts turn to ‘dear….’ the system structure draws you into its conventional framework.  And dropping ‘dear’ to a curt ‘Sir or Madam’ only frames a much more formal, but  still a conventionally acceptable mailing.   So be it.

The written word speaks volumes.


FOREIGN LEGION – CONSIGNMENTS & LEFT LUGGAGE


2 comments:

zalandeau said...

Bonjour Mehnir

Chez nous, la poste va de plus en plus mal, concurrencée par internet... Internet est devenu le véhicule de nos échanges, qu'ils soient commerciaux ou confidentiels...

Il est vrai que ces moyens de communication sont de plus en plus impersonnels et par conséquent sans chaleur humaine...

Nous sommes de l'ancien monde... Celui de Shakespeare et de Molière... Il nous faut passer la main, un jour ou l'autre...

Le monde de demain n'est pas fait pour nous, hélas...

Je te souhaite une bonne journée

ZACL said...

Salut Zaladeau,

Merci pour tes pensieres.

Ce blog est centre sur mes reflexions sur les salutations que nous utilisons dans la communications par e-mail car les courriels ne presentent pas le meme chose que les courriers formels ou commerciaux. Informellement, je pense que les courrels peuvent tres bien fontionner.

Des temps en temps nous nous avons la meme conversations publique par le exhanges differents en communcation aujourdhui de celui de nos parents.

Alors, chaque age experience quelque revolution de change, changes des modes des transports, changes des technologies industrielles, et le mecanisations domestique, et maintenant il ya des autres d'autres developpements pour les jeunes qui venus de ceux qui etaient nouveau pour nous. Et ainsi va continuer.

Nous avons peut-etre eu notre temps, mais ce n'est pas une raison pour ne pas essayer d'adopter certains des nouveaux developpements de maniere a nous aider. par exemple, les communications electroniques nous nous permettent d'ecrire des coomentaires les uns aux autres, ce qui nous donne une communication que nous n'aurions pas autrement. Ca me fait penser et j'en profite.

Je suis d'accord que parfois il ya a peu de chaleur dans une courriel electronique. Une carte manuscrite personelle ou une lettre est tres agreable.